lundi 24 juin 2013

Hellfest : ma premère virée en enfer !


Alors un petit tour rapide de ce que nous (on était 2 avec un pote) avons le plus retenu de cette édition 2013...pluvieuse.
Et comme je suis un gars gentil je vous mets les liens vers les groupes et la prog, manquerait plus que je vous files les torrent directement ;)





Krokus
C'est gentil tout plein, on dirait du AC/DC. Mais pour se mettre dedans en arrivant (1er concert du jour) c'est parfait et ça commence en douceur. En même temps sont plus tout jeunes les gars.

The Old Dead Tree
Très bien, mélodieux, planant, un espèce de mélange dur à décrire mais à découvrir. Bien

Amorphis 
Pareil, un truc pour les poêtes :) Du goth-feerique-scandinave...space mais bon pour faire un break, pasque merde on est pas des brutes.

Donc ça c'ètait pour les bisounours qui voulaient rentrer doucement dans un monde de chevelus élevés à la bière. Passons aux choses sérieuses...

Papa Roach
Je ne connaissais que de nom mais la claque est la. Une pêche énorme, un contact de fou avec le public et surtout des morceaux qui donnent envie de sauter partout. Cooooool :)

Down 
C'est gras, moite et lourd comme le sud dis donc. En même temps pour du gros son sudiste c'est normal. On sent la touche Pantera qui fleurte avec les coups de micro que le chanteur se donne continuellement sur le crane...Bref du couillu.

Bullet for my Valentine 
BFMV, je connaissais déja et j'étais déjà fan...en live c'est encore mieux. Si on aime Metallica, on ne peut qu'aimer ces ptits djeuns qui n'en veulent et qui d'ailleurs ont fait moult leurs premières parties.

Parkway Drive 
Enfin pour moi THE claque du jour ! Du bourrin bien speed, grosse vitesse, super énergie, punk hardcore, bref ça donne envie de se déchirer. J'adore.

Sinon les autres trucs aperçus de mon point de vue  : ZZTop, aucun interêt c'est un show, toujours aussi chiant (je les avais déjà vu quand j'étais ado, et bien ca n'a pas bougé d'un poil de barbe). Et Kiss j'en parle même pas j'ai tenu 2 titre avant de filer sous la tente hardcore de peur de m'endormir. La palme de la bouze revient toutefois à Korn, chiantissime au possible. Pour une mainstage j'ai jamais vu autant de monde remonter vers les autres scènes d'un seul coup. Ils se prennent carrément trop la tête et franchement, on est loin d'ADIDAS pour ceux qui s'en souviennent.

Le temps : pourri au possible, commencer par 3h de pluie dans la gueule, ya intérêt à se réchauffer comme on peut.
Le site : excellent, pas tant de boue que ça malgré le temps. Merci au bon gros feu en plein milieu pour réchauffer pendant les breaks.
La bière : 4e les 25 cl de Guiness c'est abusé...
La bouffe : cher mais du choix donc ça va.
Les gens : cooools

En bref : vivement l'année prochaine :)

jeudi 20 juin 2013

Mordheim : petite partie hier soir

Et oui, hier soir il y avait castagne dans les rues de Mordheim !!

Sous le pâle clair de lune, une bande de fiers Elfes Noirs (moi) s'est vu affronter de vils mécréants Bretonniens (mon voisin, déjà victime de Dust Tactics). Pour se faire, j'ai ressorti mes deux plateaux de la GP de l'an dernier, auxquels j'ai adjoint deux plaques de la table modulaire GW recouverts des décors cartons de la boite de base).





Une fois le décors posé et la table bien fournie, occupons nous des listes. Mon comparse avait donc décidé de tester une liste de Bretonniens pondues par GW Espagne...Pourquoi pas, même si les couts en XP de départ étaient plutôt surprenants. Il aligna donc une force composé de 3 ploucs avec arc, d'un chevalier errant à pied (héros) et d'un super-chevalier à cheval : 250 points le lascar quand même ! Monture et armure lourde comprise mais quand même... De mon côté, un dynaste prenait la tête d'un petit groupe de chasse composé d'une sorcière, de deux spadassins et de deux corsaires. Quelques arbalètes à répétition (druchii-style oblige), une cape en peau de zob de dragon et la liste était pliée.




Ci-dessus, un fier spadassin elfe noir tend une embuscade à ce misérable cavalier Breton :)

Première fois pour moi que j'affrontais un type à cheval : moralité faut se méfier des charges !! Il galope le bougre. Mais rien d'insurmontable non plus : un bon carreau d'arbalète bien placé dans les faiblesses de l'armure et la grosse boite de conserve n'avait plus qu'a se faire ouvrir tranquillement. Idem pour son pote à pied. Définitivement à Mordheim je suis fan des tirs multiples malgré les malus (fronde ou arbalète à répet).



Les 3 affreux paysans-archers réfugiés dans le haut de la plus grande tour de la ville ne parvinrent pas à faire le moindre mal, certainement à cause des jets de D6 pourris de mon adversaire ;) Comble de la mauvaise foie, il invoqua la couleur des D6 (noirs) pour raison de sa malchance... l'important étant d'y croire, la Dame n'était pas à ses côtés un point c'est tout. De mon côté la palme de l'inutilité revient à ma sorcière (truffe parmis les truffes, pas un sort de jeté) à égalité avec un spadassin qui à cherché pendant toute la partie comment monter dans la ville-haute...le pauvre.


Avec ses 2 héros hors de combat, et un des archers sortit par un nouveau tir, la partie était pliée pour les elfes noirs. Une victoire qui ne restera pas sans vengeance et je doute que cet affront reste sans conséquences pour les défenseurs de la Dame. La prochaine fois peut être :)


mercredi 5 juin 2013

Warmachine : la renaissance de mes vieux cryx !

Et oui, par ces temps de disette, de vache maigre voir même de crise, la meilleur façon de continuer le zhobby reste encore de ressortir des vieilleries des cartons pour les reprendre, si ce n'est pas les restaurer complètement.

On a tous dans un coin, des vieilles figs issues d'une armée de coeur, un truc inexplicable qui fait qu'on ne peut se résoudre à les vendre vu le potentiel mémotionnel (cherchez pas c'est un truc à moi entre les émotions et le souvenir) qu'elles rerésentent. Les Cryx de Warmachine sont de celles-là en ce qui me concerne. La première faction qui me fit basculer dans ce formidable jeu plein de poussière de charbon, de pistons et de gros mechas bien bourrins, même si d'autres ont suivi (kadhor, merco, cygnar...bref je manges à tous les râteliers). D'ailleurs ceux qui ont suivi la lente évolution de mes petits pourris préférés se souviennent encore d'un schéma de couleur fait d'os, d'os, et d'un peu de vert pour les chaudières. Il était temps de reprendre tout ça !





On voit ici la collection printemps-été 2013, très axée sur un bleu/turquoise profond. Depuis cette photo, des  battle-damage sont venus donner un peu de profondeur et de vécu aux figs. Pour ce faire, la bonne vieille technique de la mousse de blister est parfaite et le rapport rendu/temps passé largement suffisant pour du table-top. Il me reste quelques coulures de rouilles a rajouter et ce sera bon pour celles-ci.

Le socle pour sa part a été travaillé dans un premier temps sur sa plus grande surface avec sable+ lavis divers. Puis sur la zone restée lisse, de petites boules de pâte à modeler ont été appliquées pour simuler les bulles, puis peintes en kaki + éclaircissements, et enfin une couche de vernis brillant a été appliquée au pinceau. Seul bémol, le prochain coup je ferai les boulettes au green stuff car la pâte à modeler à tendance à rester trop molle et peut donc s'écraser.

Et voila de quoi passer quelques moment pas trop honnéreux :)